Le Parlement de Paris au XVIe siècle :
Justice, politique et religion

Sylvie DAUBRESSE


Résumé

Dans le prolongement de son Habilitation à diriger les recherches, Sylvie Daubresse projette de suivre le long processus du déclenchement des guerres de Religion en France, en prenant comme point de départ le début du règne de François Ier, et comme lieu d’observation, le Parlement de Paris.

Par ailleurs, Sylvie Daubresse prépare une étude sur le parlement de Paris face à la Ligue (1589-1594) à travers les minutes de la justice criminelle (série X2b). Cette source d’archives offre une plongée saisissante dans ce qui fait le quotidien d’une guerre civile : rançonnements, détention arbitraire, procès pour trahison, meurtres… Elle montre également de quelle manière des individus répondent à la violence et au conflit.

Following on from the subject of her Habilitation, she also envisages a work that follows the long processes that led up to the unleashing of the French wars of religion, taking as its starting-point the beginning of the reign of François I, and looking at it through the eyes of the Parlement of Paris.


Présentation du projet

Dans le prolongement de l’Habilitation à diriger les recherches qui a donné lieu à la publication d’une monographie sous le titre Conjurer la dissension religieuse : la justice du roi face à la Réforme (1555-1563) (Champ Vallon, 2020), Sylvie Daubresse projette de reprendre ce dossier, en remontant cette fois au début du règne de François Ier. Le but serait de publier un ouvrage de synthèse qui suivrait, pour mieux le comprendre, le long processus du déclenchement des guerres de Religion en France.

Par ailleurs, Sylvie Daubresse prépare une étude sur le parlement de Paris face à la Ligue (1589-1594) à travers les minutes de la justice criminelle (série X2b). Cette source d’archives offre une plongée saisissante dans ce qui fait le quotidien d’une guerre civile : rançonnements, détention arbitraire, procès pour trahison, meurtres… Elle montre également de quelle manière des individus répondent à la violence et au conflit.

Ces deux projets s’inscrivent dans un projet global qui cherche à mieux analyser l’attitude de la haute magistrature face aux bouleversements et guerres religieuses du XVIe siècle.