L’âge des « Hommes Illustres »
un programme international


Élisabeth CROUZET-PAVAN
Clémence REVEST
Cécile CABY
Concetta BIANCA


Résumé

Porté par É. Crouzet-Pavan et C. Revest pour le Centre Roland Mousnier, C. Caby pour le CIHAM (Université Lyon 2) et C. Bianca pour le Dipartimento di Lettere e Filosofia de l’université de Florence, ce projet international a été sélectionné et inscrit au sein du programme quinquennal de l’École française de Rome (2017-2021). Il propose une enquête globale et inédite autour de l’essor massif du répertoire des « hommes illustres » en Europe, entre fin du Moyen Âge et première modernité.

En effet, qu’il prenne la forme de notices biographiques, de séries de portraits peints ou de gravures, de collections d’épitaphes ou de listes de noms, l’imaginaire des grands hommes envahit la création savante et artistique des XIVe-XVIIe s., à partir de l’Italie qui fut le laboratoire culturel de l’Europe renaissante.

Le programme Hommes illustres a été mis en place afin non seulement d’observer sur la longue durée et dans l’ensemble de ses formes le développement de ce répertoire de représentation, mais aussi de faire émerger les enjeux idéologiques et politiques de cette forme mémorielle. À la fin de l’année 2018 s’est notamment tenu à Rome un colloque international intitulé « Panthéons de la Renaissance », coordonné par É. Crouzet-Pavan, J.-B. Delzant et C. Revest. Il a donné lieu à la préparation d’un ouvrage collectif soumis aux éditions de l’École française de Rome.

Coordinated by É. Crouzet-Pavan and C. Revest for the Centre Roland Mousnier, C. Caby for the CIHAM (University of Lyon 2) and C. Bianca for the Dipartimento di Lettere e Filosofia of the University of Florence, this international project has been selected and included in the five-year program of the École française de Rome (2017-2021). It proposes a global and unprecedented survey of the massive expansion of the repertoire of “illustrious men” in Europe, between the end of the Middle Ages and the early modern period.

Whether in the form of biographical notes, series of painted portraits or engravings, collections of epitaphs or lists of names, the imaginary of the great men invaded the scholarly and artistic creation of the 14th and 17th centuries, starting in Italy, which was the cultural laboratory of the Renaissance in Europe.

The programme Illustrious Men was set up not only to observe the development of this repertoire of representation over the long term and in all its forms, but also to bring out the ideological and political issues of this form of memory. At the end of 2018, an international congress entitled “Pantheons of the Renaissance” was held in Rome, coordinated by É. Crouzet-Pavan, J.-B. Delzant and C. C. Revest. It gave birth to a collective book submitted to the editions of the École française de Rome.

Extrait carte postale d'Alger

Présentation du projet

Porté par É. Crouzet-Pavan et C. Revest pour le Centre Roland Mousnier, C. Caby pour le CIHAM (Université Lyon 2) et C. Bianca pour le Dipartimento di Lettere e Filosofia de l’université de Florence, ce projet international a été sélectionné et inscrit au sein du programme quinquennal de l’École française de Rome (2017-2021). Il propose une enquête globale et inédite autour de l’essor massif du répertoire des « hommes illustres » en Europe, entre fin du Moyen Âge et première modernité.

En effet, qu’il prenne la forme de notices biographiques, de séries de portraits peints ou de gravures, de collections d’épitaphes ou de listes de noms, l’imaginaire des grands hommes envahit la création savante et artistique des XIVe-XVIIe s., à partir de l’Italie qui fut le laboratoire culturel de l’Europe renaissante.

Aux côtés des hommes de pouvoir et de guerre apparaissent les écrivains et les artistes, et, à la suite des figures illustres des siècles passés, certains contemporains y trouvent bientôt leur place. Le programme Hommes illustres a été mis en place afin non seulement d’observer sur la longue durée et dans l’ensemble de ses formes le développement de ce répertoire de représentation, mais aussi de faire émerger les enjeux idéologiques et politiques de cette forme mémorielle. Il est structuré autour de trois volets principaux, consacrés aux modèles de représentation et de réemploi de l’histoire que sont ces nouveaux « panthéons », aux renouvellements de la biographie religieuse entre Renaissance et Réforme et au cas des Vite di Uomini illustri de Vespasiano da Bisticci.

Afin de promouvoir ce programme et de rendre compte de ses avancées, un carnet de recherche a été mis en ligne, https://homillustres.hypotheses.org.

Le Centre Roland Mousnier a été particulièrement impliqué dans la mise en place du colloque « Panthéons de la Renaissance. Représentation des grands hommes et mythologie du temps présent », qui s’est tenu à l’École française de Rome les 30 novembre et 1er décembre 2018. La rencontre, organisée par É. Crouzet-Pavan, J.-B. Delzant et C. Revest, a réuni une vingtaine de participants venus de France, d’Italie, de Suisse, de Croatie, des Etats-Unis et d’Israël. En est issu un ouvrage collectif, qui a été soumis en 2020 aux éditions de l’École française de Rome.

Composé de quatre chapitres (réunissant treize contributions en français, italien et anglais), d’une introduction et d’un épilogue, il présente une réflexion d’ensemble à partir de la notion de « Panthéons » et des perspectives d’analyse que celle-ci permet d’ouvrir (pratiques commémoratives, vertus individuelles, mise en scène de l’histoire etc.). Les réinventions du genre biographique à l’âge de l’humanisme, les usages politiques contemporains de la constitution de généalogies vertueuses, la floraison dans l’imprimé de recueils illustrés, les réévaluations de l’idée de grandeur individuelle à l’époque moderne sont quelques-uns des principaux thèmes abordés.

Le projet Hommes illustres prévoit également l’organisation d’un colloque, sous la houlette de C. Caby et du CIHAM, spécifiquement consacré à la pénétration de ce répertoire au sein de l’institution ecclésiale, à travers non seulement les catalogues englobant en leur sein des papes, évêques, frères et autres clercs, mais aussi l’ensemble des discours de célébration de l’Église romaine – puis des différentes Églises réformées – qui ont capté à leur profit ces modèles d’écriture et de représentations. Le colloque, initialement prévu en mars 2019, est reporté à une date ultérieure.

Plusieurs réunions éditoriales se sont en outre tenues à Rome entre 2017 et 2019, en vue de préparer la publication d’« un guide de lecture autour des Vite de Vespasiano da Bisticci ». Les notices biographiques en langue vernaculaire composées par le libraire florentin Vespasiano da Bisticci dans les années 1480 environ, et consacrées à ses contemporains illustres (principalement des prélats, des seigneurs et des lettrés), ont constitué de très longue date une source documentaire de première importance pour les érudits. Mais, paradoxalement, elles ont suscité assez peu de réflexions critiques et n’ont fait l’objet ni de monographies, ni de programmes de recherche collective spécifiquement dédiés. Il s’agit donc de constituer collectivement un instrument de travail pluridisciplinaire pour qui s’intéresse aux Vite et entend les aborder avec la distance critique indispensable.