Xavier Le Person

Maître de conférences HDR en Histoire Moderne

xavier.le_person@
(@)sorbonne-universite.fr

Double licence en histoire et en géographie en 1993 (Jean Moulin – Lyon III). CAPES externe histoire-géographie en 1994. Professeur collège Jean Macé en 1994-1995 (Villeurbanne). Agrégation externe histoire en 1995. Professeur au collège Jean Rostand en 1995-1996 (Arbent-Marchon). Professeur au lycée d’État international de Ferney-Voltaire en 1996. Allocataire de recherches en 1996-1999 (Paris IV-Sorbonne). Chargé de cours en 1997-1998 (Université de Savoie). ATER en 1999-2001 (Paris IV-Sorbonne). Docteur en histoire moderne en 2001 (Paris IV-Sorbonne). ATER en 2001-2003 (université Nice-Sophia Antipolis). Maître de conférences depuis 2003 (Sorbonne Université). Habilitation à diriger les recherches (2021).

Statut : Maître de conférences HDR

Composante : Centre Roland Mousnier (UMR 8596)

Rattachement : Sorbonne Université

E-mail : xavier.le_person@sorbonne-universite.fr

Adresse institutionnelle :  CRM (UMR 8596), 1, rue Victor Cousin, 75005 Paris

Discipline : Histoire moderne

Thématiques de recherche :

  • Histoire politique et diplomatique française et européenne des XVIe et XVIIe siècles.
  • Histoire de la noblesse et de la Cour : sociabilité et comporte­ments aux XVIe et XVIIe siècles.
  • Mémoires et mémorialistes pendant les guerres de religion.
  • Édition critique de manuscrits des XVIe et XVIIe siècles.

Axe(s) du laboratoire :

  • Axe 4 : Systèmes politiques de l’Ancien Régime à l’époque contemporaine
  • Axe 5 : Cultures du politique et du religieux de la Renaissance au XIXème siècle

Programmes de recherche, projets, collectifs :

  • Membre du Groupe De Recherches « Les écrits du for privé en France de la fin du Moyen Age à 1914 » ANR - CNRS / GDR n° 2649 dirigé par Jean-Pierre Bardet et François-Joseph Ruggiu.

Enseignements en histoire moderne (L1, L2, L3, Master, Préparation aux concours)

Fonction principale : Maître de conférences en histoire moderne à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université depuis 2003. Profil du poste : histoire des XVIe et XVIIe siècles.

Universités et institutions françaises

  • Allocataire de recherches à l’Université de Paris IV-Sorbonne (1996-1999).
  • Chargé de cours à l’Université de Savoie Mont Blanc (1997-1998).
  • Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche à l’Université de Paris IV-Sorbonne (1999-2001).
  • Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche à l’Université de Nice-Sophia Antipolis (2001-2003).
  • Chargé de cours à l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres de Paris (2003-2005).
  • Chargé de cours à l’Université catholique de Lille (2004-2005).
  • Chargé de cours à l’Université de Reims (2007 ; 2020).
    Maître de conférences à Sciences Po Paris (2007-2023).
  • Chargé de cours à l’Institut Catholique de Paris (2017-2023).
  • Chargé de cours au Collège Sévigné – Préparation aux concours (2018-2024).

Universités et institutions américaines

  • Chargé de cours à Middlebury - École en France (2008-2023)
  • Chargé de cours à Sarah Lawrence Paris (2015-2017).
  • Chargé de cours et de conférences à EDUCO Paris,consortium qui comprend les universités de Cornell, Duke, Emory et Tulane (2014-2023)
  • Chargé de Cours à Brown in France (2022)
    Missions
    Semestre pédagogique en Licence 3 à l’université de Nouméa Nouvelle-Calédonie (2006-2007).
  • Chargé de la préparation aux concours à l’IUFM du Pacifique - Nouvelle-Calédonie (2006-2010)

     

  • Chargé de cours à Smith College Paris (2020).

Ouvrages :

  •  Nicolas Brûlart, Journal d’un ligueur parisien, des Barricades à la levée du siège de Paris par Henri IV (1588-1590), Xavier Le Person (éd.), Genève, Droz, Travaux d’Humanisme et Renaissance CCCXXXII, 1999, 216 p.
  •  « Practiques » et « practiqueurs ». La vie politique à la fin du règne de Henri III, Genève, Droz, Travaux d’Humanisme et Renaissance CCCLXX, 2002, 658 p. Ouvrage récompensé par la bourse Emile V. Tell pour les études sur la Renaissance.
  •  Histoire de Sébastien Le Pelletier, prêtre ligueur et maître de grammaire des enfants de la cathédrale de Chartres (1579-1592), Xavier Le Person (éd.), Genève, Droz, Travaux d’Humanisme et Renaissance CDVII, 2006, 336 p.
  •  Pierre de L’Estoile, Journal du règne de Henri IV, Tome I (1589-1591), édition critique, par Xavier Le Person (éd.), introduction Gilbert Schrenck, glossaire Volker Melking, Genève, Droz, collection Textes Littéraires Français n°609, 2011, 350 p.
  •  Pierre de L’Estoile, Journal du règne de Henri IV, Tome II (1592-1594), édition critique, par Xavier Le Person (éd.), introduction Gilbert Schrenck, glossaire Volker Melking, Genève, Droz, collection Textes Littéraires Français n°630, 2014, 552 p.
  •  États, pouvoirs et contestations dans la monarchie française et ses colonies américaines (des années 1640 aux années 1780), Paris, éd. Collège Sévigné, 2019, 471 p.
  •  Le Grand Condé. Un exil pour l'honneur, Paris, Fayard (à paraître).

Direction d'ouvrages et publication de revues

  • Maladies diplomatiques. Souverains et puissants face à la maladie de l’Antiquité à nos jours, Lyon, Jacques André éditeur, coll. Theriaka, 2018 (en collaboration avec Stanis Perez).

Articles / Communications publiées :

  •  « Les larmes du roi : sur l’enregistrement de l’Édit de Nemours le 18 juillet 1585 », Histoire, économie et société, t. 17, n°3, 1998, pp. 353-376.
  •  « Les symptômes de la temporisation. Langages et significations des maladies idoines d’un Grand : Louis de Gonzague, duc de Nevers (1585-1588) », Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, t. LXII (2), 2000, pp. 259-302.
  •  « Practiques et practiqueurs. La vie politique à la fin du règne de Henri III », Histoire économie et société, t. 22, n°3, 2003, pp. 349-365.
  •  « Les practiques du secret au temps d’Henri III », Rives nord-méditerranéennes, Pratiques du secret (XVe-XVIIe siècles) [numéro spécial dirigé par W. Kaiser], n°17, 2004, pp. 11-36.
  •  « A Moment of Resverie: Charles V and Francis I’s Encounter at Aigues-Mortes, (July 1538) », French History, t. XIX, n°1, 2005, pp. 1-27.
  •  « Montaigne et les practiques de son temps », dans Montaigne politique, actes du colloque international tenu à University of Chicago (Paris) les 29 et 30 avril 2005, réunis par Philippe Desan, Paris, Honoré Champion, 2006, pp. 95-112.
  •  « Usages et discours de la maladie dans la vie politique française au XVIe siècle : une practique », dans A. Carlino et A. Wenger (dir.) Littérature et Médecine. Approches et perspectives, Genève, Droz, 2007, pp. 229-246.
  •  « Usages et discours de la maladie dans l’art de la négociation politique. Catherine de Médicis et les princes ligueurs en Champagne (1585) », dans E. Belmas et M.-J. Michel (dir.), Corps. Santé. Société, Actes du colloque de Paris du 12-13 décembre 2002, Paris, Nolin, 2005, cop. 2004, pp. 155-172.
  •  « Rentrer en grâce : la lettre de justification aux XVIe-XVIIe siècles », dans : La parole de l’autre et genres littéraires. Illustrations, interactions, subversions. Textes réunis par Pierre Servet et Marie-Hélène Servet-Prat, Cahiers du Gadges. Université Lyon 3, n°5, 2007, pp. 113-139.
  •  « De l’histoire des siens à la mémoire de soi : genèse et mutation du manuscrit du prêtre ligueur de Chartres, Sébastien Le Pelletier (1579-1592) », dans M. Cassan, J.-P. Bardet, F.-J. Ruggiù (dir.) Les écrits du for privé : objet matériel, objet édité, Limoges, Presses Universitaires de Limoges, 2007, pp. 257-270.
  •  « Practiques, practiqueurs », dans Philippe Desan (dir.), Dictionnaire de Michel de Montaigne, Paris, Champion, 2007, pp. 947-949.
  •  « Un souverain sans gravité. Louis XIV et sa famille », dans G. Sabatier et M. Torrione (dir.), Louis XIV, Espagnol ? Madrid et Versailles, images et modèle, Paris, Centre de Recherche du château de Versailles – Édition de la Maison des sciences de l’homme, 2009, pp. 185-202.
  •  « Rumeurs de galanterie“ et méchant complot à la cour de Monsieur : stratégies épistolaires de Madame Palatine (1680) », dans Les passions d’un historien. Mélanges en l’honneur du Recteur Jean-Pierre Poussou, Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2010, pp. 1191-1205.
  •  « Catherine de Médicis et les négociations de Nemours (1585). De l’usage de la maladie dans les négociations politiques », dans Emmanuel Vivet (dir.), Négociations d’hier, leçons pour aujourd’hui, Paris, Lacier, 2014, pp. 119-128.
  •  « Le siège de la corruption : la résistance de Chartres la Pure aux assauts de l’hérésie. Témoignage du prêtre ligueur Sébastien Le Pelletier de Chartres d’après un manuscrit inédit », dans Jacky Provence (coord.), Mémoires et mémorialistes à l’époque des Guerres de Religion. Actes du colloque de Montiéramey et Bar-Sur-Seine, 25-25 avril 2003, Paris, Honoré Champion, 2015, pp. 215-235.
  •  « Thermalisme et politique à la Renaissance : les stratagèmes de l’absence et de la temporisation nobiliaires », dans John Scheid, Marylin Nicoud, Didier Boisseuil et Joël Coste (dir.), Le thermalisme. Approches historiques et archéologiques d’un phénomène culturel et médical, Paris, Édi¬tions du CNRS, 2015, pp. 197-214.
  •  « Corps souffrant et maladies politiques : les stratégies du maréchal de Retz (1589-1594) », dans Xavier Le Person et Stanis Perez (dir.), Maladies diplomatiques. Souverains et puissants face à la maladie de l’Antiquité à nos jours, Lyon, Jacques André éditeur, coll. Theriaka, 2018, pp. 109-123.
  •  « Les pathologies du ministériat. Deux grands malades dans l’exercice du pouvoir, Richelieu et Louis XIII », dans Xavier Le Person et Stanis Perez (dir.), Maladies diplomatiques. Souverains et puissants face à la maladie de l’Antiquité à nos jours, Lyon, Jacques André éditeur, coll. Theriaka, 2018, pp. 45-60.
  •  « Les Mercures de la politique. Les médecins de cour au chevet de la politique en France à la fin du XVIe siècle » dans Jacqueline Vons et Stanis Pérez (éd.), Santé et médecine à la cour de France (XVIe-XVIIIe siècle), Paris, BIU de Santé, 2018, pp. 153-166.
  •  « Haranguer ses capitaines ? Le duc de Guise, chef de guerre et stratège de mots », dans Emmanuelle Cronier et Benjamin Deruelle (dir.), Argumenter en guerre : discours de guerre, sur la guerre et dans la guerre de l’Antiquité à nos jours, Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2019, pp. 291-308.
  •  « L’avènement d’Henri IV vu par les historiens ligueurs », dans M. Bernard et J. Goeury (dir.), Paradoxes d’historiens. Les enjeux de l’écriture de l’histoire en France (1560-1630), Albineana Cahiers d’Aubigné, 31, 2019, pp. 133-153.