Alexandre Michaud

Doctorant en Histoire médiévale

Pour préparer ce doctorat, nous nous appuyons sur deux masters de sciences humaines : Lettres « Études médiévales » et Histoire « Mondes médiévaux ». En tant qu’ acteur et musicien, nous associons également une formation d’art dramatique en conservatoire à des projets de création musicale pour la scène. Après une initiation au théâtre baroque dans « Le Tartuffe inconnu » de Molière, nous poursuivons notre pratique du théâtre ancien avec la Compagnie Oghma, qui puise dans le répertoire du XVe au XVIIe siècle. Aujourd’hui, notre recherche théorique s’articule avec un projet professionnel dramaturgique, qui est de mettre à l’épreuve de la pratique les données sur le théâtre médiéval, comme c’est le cas dans le domaine des arts baroques depuis les travaux d’Eugène Green. Nous travaillons personnellement à la mise en scène de textes médiévaux français et anglais à partir des manuscrits originaux, et dont nous prévoyons la réalisation pour 2025.

Thèse

Rhétorique, art oratoire et jeu théâtral en France (XIe – XVIe siècle).

Sous la direction de

Marie Bouhaik-Girones

NOM DE L universite

Notre étude doit montrer en quoi consiste la rhétorique de l’acteur dans la deuxième moitié du Moyen Âge. Cela demande d’établir une nouvelle définition de la discipline pour les médiévaux : comment elle est théorisée, enseignée, pratiquée, et surtout ce que signifie l’action, qui appelle la performance de l’orateur. Dernière étape de l’art rhétorique, l’action consiste à mettre à exécution, par le corps et la voix, toute la structure mentale échafaudée au préalable pour transmettre un discours à un auditoire. C’est donc là que se joue la performance des acteurs, des avocats, des prédicateurs et de tous les dépositaires de la parole publique. Toute information sur la composition, le style, la structure ou encore les procédés mnémotechniques, est un indice potentiel pour répertorier les éléments constitutifs de l’art oratoire. Selon nous, c’est en mettant à l’épreuve l’intertextualité des représentations de la parole publique qu’un réseau extrêmement riche, voire cohérent, de signes, de codes et de symboles peut être révélé, mettant en lumière les convergences ou les écarts entre la théorie de l’acteur-orateur et son action.

Statut : Doctorant

Année du début de la thèse : 2022

ComposanteÉcole doctorale 1 (ED 022) : « Mondes antiques et médiévaux »

Rattachement : Sorbonne Université

E-mail : alec.michaud@gmail.com

Adresse institutionnelle :  CRM (UMR 8596), 1, rue Victor Cousin, 75005 Paris

Discipline : Histoire médiévale

Formation :

  •  Master Littérature, philologie, linguistique : Études médiévales (2016)
  •  Master Histoire : Mondes médiévaux (2020)
  •  Formation d’art dramatique en conservatoire d’arrondissement (2021)

Axe(s) du laboratoire :

  • Axe 2 : Jeux et enjeux des pouvoirs (mécanismes, idéologies, représentations) Ve-XVe

Collectifs (fréquence mensuelle) :

  •  Club Alumni Recherche & Innovation de Sorbonne Université
  • Questes. Groupe de jeunes chercheurs médiévistes
  •  Compagnie Armare, ateliers d’escrime médiévale
  •  Séminaire « Histoire sociale des spectacles (Europe, XVe- XVIIIe siècle) »

Participations aux séminaires du CRM :

  • Séminaires d'Histoire médiévale :
    • Le Haut Moyen Age, sources, histoires et représentations, Histoire sociale des spectacles (XVe-XVIIIe siècles)